Prêts à lancer votre site de e-commerce ? Aujourd’hui, le créateur de site e-commerce doit faire face à une kyrielle d’obligations légales. Il ne  doit cependant pas oublier des éléments déterminants dans l’optimisation de son site, dans le but d’avoir plus de trafic, donc de clients. Nous vous proposons ici une liste de 10 éléments. Avant de lancer votre site, vérifiez bien que vous maîtrisez les points ci-dessous.

1 – Trouver un bon nom de domaine

Aujourd’hui trouver un bon nom de domaine est la clef du début d’un bon référencement. En effet, Google tient compte de la présence des mots clefs dans l’url, sans oublier qu’un nom drôle ou original peut engendrer un trafic par ce seul moyen.

Ainsi faut-il vérifier que le nom que vous désirez est disponible. Nous vous recommandons à cette fin le site https://domize.com/ qui vous permet de savoir si votre nom est disponible en .com, .net, .org, .biz, .fr, et .eu.

2 – Choisir un bon outil pour créer le site

Vous allez ensuite devoir choisir un bon outil de création de site e-commerce. Deux leaders occupent la plupart du marché : prestashop (http://prestashop.com/fr/) ou magento (http://magentocommerce.com/fr/).

L’avantage de Prestashop est sa simplicité d’utilisation de présentation et que les agences de création de site internet le maîtrisent bien mieux. En effet, il est aujourd’hui très difficile en France de trouver un bon créateur sous Magento. Le fait est que l’outil est américain et que de fait, l’outil est donc mieux maîtrise la bas. Ainsi votre choix peut se porter sur l’un comme sur l’autre, mais attention aux personnes que vous allez employer.

3 – Déposer sa marque (INPI)

Vous avez un nom et un nom de domaine. Mais ce nom doit être déposé, pour devenir une marque. A la création de votre site de e-commerce, vous pourrez pour protéger votre marque déposer votre marque officiellement pour ne pas avoir de problème juridique.

4 – Déclarer son site à la CNIL

Si vous demandez à leur utilisateur leur adresse mail et leur adresse, ou des informations personnelles, vous devez vous déclarer à la CNIL.

A partir du moment où un site traite de données personnelles, il doit légalement parlant être déclaré à la CNIL. Vous veillerez lors du lancement de votre site internet de vous déclarer officiellement à cet organisme de protection des données personnelles.

5 – Conditions Générales de vente / Mentions Légales

Légalement, votre site lorsqu’il vend des produit doit présenter deux éléments. D’abord des mentions légales, détaillant le nom, le contact du vendeur et de la société, ainsi que le nom et contact de l’hébergeur. Ensuite, des conditions générales de vente, qui décrivent les spécificités du site, encadrent son utilisation. Elles  stipulent au mieux tous les cas de figures ou il peut y avoir un litige et permettent de fixer la politique de livraison ou de retour des colis. Elles servent également à protéger vos droits d’auteurs.

A cette fin le site https://editioneo.com vous permet d’obtenir des CGV vous-mêmes. Rappelons que de voler les conditions générales de ventes d’un autre site est considéré comme du parisitisme economique : pour en savoir plus, c’est ici.

6 – Réseaux sociaux

Un bon e–commerçant ne saurait aujourd’hui se passer d’un moyen de communication comme peuvent l’être les réseaux sociaux. Une page Facebook, permet d’entretenir sa communauté de fans et de faire connaitre ses produits, et Twitter permet de faire parler de soi auprès des professionnels et habitués de son secteur. Il s’agit d’une audience qualifiée.

7 – Avoir une home page esthétique et rapide

La home page est la page d’accueil de votre site. C’est généralement la porte d’entrée sur votre site. Attention à la landing page de votre site, la page où vos futurs clients, espérons-le, atterrirons, en effet, elle doit être optimisée en tout point pour pouvoir déclencher l’envie de l’acte d’achat.

Nous vous recommandons notamment http://www.outiref.com qui permet de savoir comment est optimisée votre page. On connait également http://www.yakaferci.com , qui vous donne des clefs d’optimisation.

8 – Mettre des mots clefs en Metadonnées

 Une fois votre site créé, il faut vous placer dans les moteurs de recherche sur les mots clés correspondant à vos produits. Ces mots clés doivent figurer dans vos Metadonnées. Pour vérifier rendez-vous sur votre page d’accueil et un simple « ctrl+U » vous permettra de regarder si des mots clés figurent à côté de la balise « Meta ». Il y a un autre élément important,  la page doit être rapide à charger sinon le client risque fort de se lasser d’un chargement trop long.

9 – Faire de bonnes fiches produit

Cela peut paraître évident ou même inutile, mais le client ne souhaite pas voir sur tous les sites où il se rend la même description de produit triste et morne, sans différence avec ses concurrents. Un moyen donc de marquer des points est d’élaborer des fiches produits complètes, descriptives, belles et originales. Ainsi le client, intrigué par sa lecture sera plus a même de passer du temps sur votre site et ainsi d’acheter.

10 – Lier un blog d’information à son site

Un site de e-commerce, c’est bien, mais avez-vous déjà pensé à l’impact que vous pourriez avoir si en plus vous informiez vos clients sur les dernières nouveautés de votre secteur ou même si votre blog en lui-même vous ramenait du trafic ainsi transformable en clients ?

Créez un blog, écrivez des articles régulièrement. Votre site aura plus de visite et donc plus de clients.

11 – Référencez-vous naturellement

Une fois votre site créé, l’un de vos seuls buts doit être de vous placer dans le top 10 de Google. Cette tache peut être, en fonction de votre secteur une tache extrêmement ardue. Cependant, on sait que rares sont les clients qui dépassent la 2eme page de recherche, donc si vous n’y êtes pas, il vous sera dur d’acquérir de nouveaux clients

Ainsi, afin de suivre votre référencement naturel, vous devez suivre votre référencement grâce à des sites tels que http://positeo.com pour le référencement naturel, http://www.pagerank.fr/ , ils vous permettent ainsi de savoir comment Google vous référence réellement sans prendre en compte votre historique, ainsi que de savoir combien de site pointent vers votre site.

12 – Référencez-vous en payant

Si votre secteur est difficile d’accès en référencement naturel, Adwords, les campagnes sponsorisées de Google vous permettent de vous propulser  à la première page de Google voir même en tant que premier résultat. Nous n’aborderons pas ici les différentes stratégies, mais quand on sait que 70% des personnes ne cliquent pas sur ces liens, cela signifie quand même que vous pouvez récupérer aisément 30% de trafic Google.

Pour peu que vos mots clefs soient choisis de manière pertinente, le tour est joué. Pour choisir ses mots clefs, on ne peut que choisir le très bon logiciel de suggestion de l’Adwords.

13 – Suivre son audience de près

Une fois que toutes ces taches ont été accomplies, il faut suivre le taux de fréquentation de son site, pour cela on utilisera Google Analytics, le logiciels gratuit de Google, qui fournit des informations quasiment exhaustives sur la fréquentions.

Articles liés à ce sujet :